Bonne réserve de minéraux pour les brebis

Durant la saison des agnelages, l’approvisionnement en minéraux est crucial non seulement pour les brebis, mais aussi pour assurer la vitalité des agneaux nouveau-nés. Il est donc important que la ration fourragère contienne suffisamment de minéraux avant la mise bas, pour que les réserves de la brebis soient suffisantes au début de la lactation. En effet, durant les dernières semaines de gestation, l’affouragement, et donc les minéraux disponibles, exerce une grande influence sur le développement de l’agneau, sur la qualité du colostrum et sur la future production laitière de la mère.

Complémentation des fourrages

Les macro-éléments, les oligo-éléments et les vitamines assurent des fonctions essentielles au métabolisme et influent de manière déterminante sur le développement et la santé des ovins. Une analyse détaillée des teneurs en minéraux des fourrages les plus courants montre clairement qu’une complémentation ciblée est nécessaire. Le tableau ci-dessus montre que, utilisés de manière ciblée, certains aliments fourragers peuvent influer sur la teneur de la ration en minéraux. D’autres doivent être complémentés.

Reconnaître les symptômes de carence et de sur-apport

Les symptômes de certains sur-apports (le plus souvent toxiques) ou carences en macro-éléments et en oligo-éléments peuvent être clairement déterminés, alors que d’autres sont difficiles à reconnaître.

Bien équilibrer les apports de minéraux est une tâche complexe, car certains éléments peuvent inhiber ou favoriser l’assimilation d’autres éléments. Il n’est pas toujours simple de trouver le bon équilibre en minéraux.

 

 

Source: raumberggumpenstein.at

Apports de vitamines et de sélénium

À côté des macro-éléments et des oligo-éléments, plusieurs vitamines jouent un grand rôle dans le métabolisme des brebis et des agneaux. Les vitamines E et B assurent notamment des fonctions importantes.

La vitamine E associée au sélénium est essentielle à la bonne santé des brebis et de leurs agneaux. Pour cette raison, les minéraux sont enrichis de ces deux éléments. Une carence en vitamine E ou en sélénium provoque la mort précoce des agneaux in utero. La maladie du muscle blanc chez l’agneau est un signe clair d’un apport insuffisant en vitamine E ou en sélénium. La ration des ovins doit donc contenir 0,1 mg de sélénium par kilo de matière sèche. Les besoins en vitamine E sont quant à eux de l’ordre de 20 à 40 mg par animal et par jour. Le sélénium peut être présent sous deux formes dans les minéraux : le sélénite de sodium anorganique ou la levure au sélénium liée organiquement, qui fournit naturellement une teneur élevée en sélénométhionine. La sélénométhionine peut être transformée en acides aminés par le métabolisme et être stockée par l’organisme en prévision des situations de stress ou de manque. En outre, les agneaux peuvent recevoir le sélénium lié organiquement par l’intermédiaire du placenta et du lait, ce qui permet de prévenir les carences. Chez l’animal, la disponibilité et le potentiel de stockage du sélénite de sodium sont nettement moins bons.

La vitamine B1 est très importante, surtout pour les agneaux. Une carence en cette dernière cause la polioencéphalomalacie. Plusieurs facteurs peuvent favoriser ce manque : une teneur en vitamine B trop faible du fourrage, une synthèse trop faible de la vitamine B par les bactéries de la panse ou la dégradation des vitamines par certaines enzymes végétales. L’approvisionnement énergétique des cellules est alors insuffisant. Le cerveau ayant les plus gros besoins en énergie, c’est lui qui est principalement touché par ce manque. Les agneaux sont trouvés en position de décubitus latéral avec la tête relevée et présentent des tremblements et des crampes. Les symptômes sont comparables chez les individus adultes.  

Granovit propose des solutions adaptées

 Pecori

Notre assortiment de minéraux répond aux besoins des ovins. Le seau à lécher Pecori (8742, 20 kg) riche en sélénium et en vitamine E et très appétent peut être proposé facilement en bergerie. La biotine contribue à la bonne solidité des onglons et à la vitalité du pelage. 

Pecoribloc

La pierre à lécher Pecoribloc (5098, 10 kg) contient beaucoup de sélénium et de vitamine B1 pour prévenir la polioencéphalomalacie. Elle peut être proposée sur le tapis d’affouragement ou accrochée dans la bergerie.

Mineralstoffsack

Les minéraux en sac Pecori (5096, 25 kg) conviennent au chariot mélangeur. La texture de semoule de ce produit lui permet de bien adhérer aux composants du fourrage de base. L’approvisionnement de tous les animaux par l’intermédiaire de la ration est ainsi assuré. Des fonctions métaboliques importantes sont assurées grâce à 50 mg de sélénium et beaucoup de vitamine E.

Obtenez nos seaux et pierres à lécher à un prix promotionnel jusqu’au 29 avril 2022. Profitez de rabais allant jusqu’à CHF 250.–/t pendant notre offre spéciale.

Si vous avez des questions sur l’approvisionnement en minéraux des ovins et des caprins, contactez votre conseiller de vente / technicien régional ou joignez-nous au numéro 021 906 15 15 ou par courriel à log@granovit.ch.

 

Rebecca Krieg, service technique
Adrian Bührer, Conseiller de vente