Pour les reines de l'élevage porcin : la gamme d'aliments pour jeunes truies est lancée

Des os stables pour une base solide et suffisamment de gras dorsal sont très importants pour avoir des truies productives avec une bonne longévité. Une attention particulière doit être portée à ces aspects lors de l'élevage des cochettes.

Avec une croissance modérée de 570 à 600 g de gain moyen journalier (de la naissance jusqu'à 110 kg), nous favoriserons le développement optimal des organes sexuels et du système musculo-squelettique. Idéalement, les remontes d'élevage ne doivent pas être nourries aussi intensivement que les porcs d'engraissement. Cependant, en raison du manque de place et des systèmes d’alimentation existants, c’est souvent difficile à mettre en œuvre dans la pratique.

Par rapport aux porcs d'engraissement, les remontes ont besoin de plus de minéraux et d'oligo-éléments pour la minéralisation osseuse. Il est donc conseillé d'utiliser des aliments plus riches en minéraux et oligo-éléments depuis la seconde moitié de l'élevage, c’est-à-dire à partir de 60 kg. De plus, le développement musculaire ne doit pas être aussi intensif qu’un porc d'engraissement.

Après la sélection des candidats reproducteurs vers 110 kg de poids vif, la formation de suffisamment de graisse dorsale (16-18 mm) jusqu'à l'insémination est un aspect central. Des hormones sexuelles et des vitamines aux rôles importants sont stockées dans cette graisse dorsale. Elle sert de réserve d'énergie aux truies pendant la période d'allaitement. A chaque portée, la truie perd une certaine proportion de graisse dorsale. Il est donc important que les remontes d'élevage soient inséminées pour la première fois avec le plus grand dépôt possible de graisse dorsale.

Développement des différents tissus et os chez les cochettes

La nouvelle gamme d'aliments pour jeunes truies de GRANOVIT est adaptée aux besoins des remontes d'élevage, à leurs différents stades de développement. Par rapport aux aliments d'engraissement, les aliments jeunes truies se caractérisent par une minéralisation et une vitaminisation plus élevées. De plus, l'aliment est conçu de telle sorte que la croissance soit limitée afin d'éviter autant que possible une croissance excessive. L'aliment de condition à haute énergie distribué à partir de 110 kg favorise une formation optimale de la graisse dorsale jusqu'à la première saillie. L'aliment de cette nouvelle gamme est déjà utilisé avec succès dans différentes exploitations.

Maria Schaffner-Schafroth, Conseillères techniques