La passion d’un revendeur Granovit

Tout a commencé en 1949 quand Madeleine, la mère d’Armand Maillard, achetait des œufs dans les fermes pour les revendre au marché à Lausanne - activité qu’elle a reprise de sa propre mère Florentine Devaud, qui avait commencé très tôt déjà.

Au fur et à mesure, elle a commencé à vendre des aliments lorsqu’elle allait chercher les œufs chez les agriculteurs. En ce temps-là tous les sacs pesaient 50 kg mais ce n’était pas un problème pour « Madelon », cette dame au cœur de commerçante.

En 1955, les parents d’Armand ouvrirent un dépôt Rodynam à Porsel, et en 1983 c’est Armand qui reprit le commerce à son nom, la marque étant entre-temps devenue Provimi.

Armand nous a confié qu’étant enfant, il lui est arrivé de se cacher dans le bus VW de sa mère pour pouvoir aller livrer alors qu’il n’en avait pas le droit. Cette passion, c’est vraiment sa maman Madeleine qui lui a transmise, c’est dans le sang.

Aujourd’hui le commerce d’aliment se fait en sac de 25 ou 30 kg, mais en une année Armand en porte plus de 12'000 - « pas besoin de fitness !» nous dit-il en riant.

Cette activité, il la fait avec une immense passion tout en gardant la priorité que le client soit content et satisfait. Il parcourt les campagnes de la Veveyse, de la Glâne et de la Gruyère pour servir son portefeuille de clients qui se monte à plus d’une centaine. Il tient aussi à remercier son épouse Catherine qui est un grand soutien pour l’entretien du dépôt et la tenue des comptes.

À côté, Armand donne toujours des coups de mains sur l’exploitation agricole qu’il a remise à son fils Cédric. Dans sa jeunesse, il a fait beaucoup de concours hippiques et son cheval « Abidjan » était réputé dans la région.

 

Ferme d’Armand Maillard

Aujourd’hui, il adore aller voir des vaches dans les expositions et mêmes dans les fermes.

Armand est confiant en l’avenir de Granovit car ce sont des aliments de très bonne qualité, et il apprécie beaucoup la collaboration avec le conseiller de vente Raoul Etienne.

« Du temps que j’ai la forme, je vais continuer cette activité » nous dit-il, car il ne supporte pas de rester à la maison sans rien faire.

 

Susanne Bussy, Assistante marketing
Raoul Etienne, Conseiller de vente