7 conseils pour soulager les porcs stressés par la chaleur

Les porcs ne transpirent quasiment pas, et leurs poumons sont relativement petits par rapport à leur corps. Quand il fait chaud, c’est-à-dire quand le thermomètre atteint les 25°C et que l’humidité est élevée, ils subissent du stress thermique: ils commencent à haleter pour essayer de se rafraîchir et s’arrêtent de manger pour éviter d’augmenter leur chaleur corporelle. Généralement, plus le porc est lourd, plus il est sensible.

Les autres signes qui peuvent alerter l’éleveur sont les suivants: augmentation de la consommation d’eau, animaux lents et léthargiques s’allongeant à distance les uns des autres, ou encore changement dans la consistance des déjections.

Les effets du stress thermique sont nombreux et préjudiciables aux producteurs: la baisse de la consommation d’aliments entraîne chez les porcs d’engraissement une diminution de l’accroissement et chez les truies allaitantes en particulier une production laitière en chute et, par conséquent, des porcelets moins lourds au sevrage.

Pour améliorer le bien-être de vos animaux et retrouver une situation économique stable de production, voici nos recommandations:

  1. Installer des brumisateurs
    La loi oblige dès 25°C l’installation d’un dispositif de refroidissement pour la détention en groupe des porcs pesant 25 kg et au-delà. Il existe deux système de brumisation: la brumisation par basse pression qui est installée sur le caillebottis ou à l’extérieur (par ex: système d’arrosage pour le gazon), ou la brumisation par haute pression qui est installée au-dessus de la zone de couche et qui attire les animaux à y rester. Ces systèmes doivent être installés avec une minuterie. Il est essentiel de veiller à ce que l’humidité relative n’excède par les 80%. Au-delà, les porcs ne peuvent plus haleter.
     
  2. Accès à volonté à de l’eau propre et fraîche
    Les porcs doivent impérativement pouvoir avoir à disposition de l’eau propre et fraîche en continu. Pour cela il est important de veiller à un débit suffisant et de multiplier les points d’accès pour éviter de générer du stress supplémentaire aux animaux.
     
  3. Bien concevoir sa nouvelle porcherie
    Les premiers éléments à considérer lors de la construction d’un nouveau bâtiment sont son orientation par rapport au soleil et l’isolation du toit qui permettront de lutter significativement contre le stress thermique. Les régulateurs de chaleur souterrains sont également une très bonne option: activé par les ventilateurs du bâtiment, ces installations généralement souterraines, permettent de refroidir l’air entrant en été et de le préchauffer en hiver.
     
  4. Utiliser le chauffage au sol comme moyen de refroidissement
    Faire couler de l’eau froide dans les conduits de chauffage au sol est une alternative pour rafraîchir le bâtiment en été. Cette technique peut s’avérer toutefois coûteuse.
     
  5. Maintenance du système d’alarme
    Pour les bâtiments fermés, il est vital que le système d’alarme des systèmes de ventilation soient régulièrement vérifiés. Une panne de ventilation peut mener à des morts d’animaux en grand nombre.
     
  6. Mettre de la boue à disposition
    Pour les porcs évoluant en extérieur, il est plus important de leur fournir de la boue que de l’ombre, en créant des trous dans la terre et en les remplissant d’eau. La boue fait office de crème solaire aux animaux. Le coup de soleil est un risque notable pour la truie, car il peut être une source d’avortement.
     
  7. Des repas plus nombreux et plus digestibles
    Il est conseillé durant les périodes estivales chaudes d’augmenter le nombre de repas de taille plus réduite et de les distribuer pendant les heures les plus fraîches de la journée. Le moment le plus chaud de la journée est la fin de l’après-midi en raison de l’inertie du bâtiment. Les aliments doivent être facilement digestibles, moins riches en fibres, et avec un niveau de protéines bas pour éviter de surcharger le foie et l’appareil digestif de manière inutile. A sec, il est préférable d’opter pour un aliment sous forme de granulé plutôt que de farine. Les aliments porcs de la gamme Granovit sont conçus de manière à remplir toutes ces exigences et assurent bien-être et performance aux animaux, même en été.

La zone de confort du porc se situe 18 et 25°C.
Le stress thermique survient non seulement
en été, mais également en hiver.

 

Distribuer des aliments moins riches en fibres avec
un niveau de protéines bas plus souvent et en petite
quantité permet de réduire le stress thermique.
Les aliments Granovit sont parfaitement conçus
dans ce sens.

Des questions sur la détention de vos porcs ? N’hésitez pas prendre contact avec nos spécialistes. 


Christoph Blaser, Technicien porcs
Bruno Louvel, Technicien porcs
Carine Miéville, Rédactrice